Une volonté de vouloir renforcer notre travail de communication
01 Août

Une volonté de vouloir renforcer notre travail de communication

Depuis sa création, l’AVE2M mène des opérations de sensibilisation du grand public sur les sentiers afin d’inviter le public à participer à la gestion de son patrimoine naturel au travers de gestes simples : ne plus abandonner ou jeter ses déchets en milieu naturel, quelque soit leur nature, surveiller davantage voire stériliser ses animaux domestiques…

En 2016, un poste dédié à la communication est créé. Au travers des manifestations qui ont pu être tenues, nous nous sommes rendus compte qu’il existait une profonde méconnaissance du patrimoine naturel d’origine de La Réunion et son lien profond avec le patrimoine culturel, donc de notre Histoire, depuis l’arrivée des premiers Hommes. Origine des espèces observées de nos jours à La Réunion : est-elle exotique, indigène voire endémique ? Quelle raison pour l’avoir introduite ou quelle utilisation en a-t-on fait à l’époque, depuis ? Une espèce vue depuis l’enfance sera généralement intégrée dans le quotidien des citoyens comme ayant toujours  été là ou ayant trouvé sa place et ne causant donc pas d’impact…

Afin de répondre à ce besoin, l’AVE2M a donc souhaité éveiller la curiosité et reconnecter les citoyens avec leurs patrimoines au travers de nombreux outils, chacun orienté vers un public particulier : grand public, public jeune / scolaires, personnes déjà sensibles à l’environnement, citoyens souhaitant s’investir davantage… Pour cela, nous nous sommes orientés sur un programme FEADER car il répond à ces critères (culture, nature).

Ce programme, financé à 75% par l’Union Européenne et à 25% par le Département de La Réunion, correspond aux engagements prévus sur la fiche 7.6.1., intitulée : « Promouvoir développement durable, biodiversité et priseen compte de l’environnement, du patrimoine et des paysages ».

Notre projet s’intitule : « Plan de communication sur les enjeux de présentation de nos milieux naturels, de conservation et de valorisation du patrimoine local » et se décline selon les 4 opérations suivantes : 

I-A) Montage d’une exposition sur les patrimoines « Histoire des Hommes et des Espèces à La Réunion »

L’AVE2M souhaite donc monter une exposition présentant le patrimoine d’origine et démontrant la relation entre patrimoine naturel et culturel, au travers d’une chronologie depuis l’arrivée des premiers Hommes jusqu’à nos jours. Cette exposition sera une succession de 50 panneaux au maximum : photos d’espèces végétales et animales sous forme de bâches laminées plastifiées, d’une taille de 75 cm x 115 cm.

La photo de l’espèce, présentée en format « portrait » doit être la plus esthétique possible afin d’attirer l’œil sans pour autant occulter le texte qui figurera en-dessous et qui représente l’information principale. Ce texte  synthétique reprendra le nom, le statut, la date d’introduction et la cause d’introduction si l’espèce est exotique, les propriétés thérapeutiques associées (ainsi que la molécule permettant de lutter contre un mal particulier (caractère scientifique du texte)) ou autre type d’usage.

Les espèces sont ordonnées, classées par « milieu naturel ». Aussi un panneau du milieu naturel concerné au format paysage sera présenté avec les espèces qu’il englobe. Ex : panneau « littoral » avant la présentation de la  tortue verte. Parmi les espèces présentées, figurent celles faisant l’objet d’un programme de conservation notamment.

En fin de parcours, avant que le public ne soit invité à une réflexion sur la gestion de ce patrimoine, les méthodes de gestion / suivis scientifiques actuellement mis en place par les acteurs de l’environnement seront présentées au travers de textes et photos également : Restauration des sites relictuels de forêt sèche / favorables aux geckos de Manapany, à la ponte des tortues marines … / Dératisation des zones favorables aux Tuit-tuit et aux pétrels (SEOR, LIFE+ Pétrels, Parc national de La Réunion, AVE2M…) / Lutte antibraconnage (Parc national, BNOI,…) etc., Suivis scientifiques sur les trois espèces de chiroptères à La Réunion.

I-B) Création et diffusion d’un magazine biannuel sur le patrimoine naturel et culturel

A l’exemple de nombreux magazines naturalistes, et de celui de « la salamandre » (site internet :

https://www.salamandre.net/ ), l’AVE2M souhaite travailler à la mise en place d’un magazine naturaliste biannuel à diffuser aux citoyens. Le magazine sera produit sous forme numérique et sous forme papier.

Pour consulter le numéro au format numérique, le public se rendra sur le site internet de l’AVE2M, dans l’onglet « magazine » avec la possibilité de le télécharger ou via le lien redirigeant vers notre site qui sera partagé par les autres acteurs de l’environnement (réseaux sociaux, site internet…).

Des formats papier seront envoyés aux établissements scolaires, partenaires et financeurs et déposés dans des points relais (sites d’accueil des ENS, salles d’attente médicales…).

Deux numéros paraîtront par an, dans lequel figureront plusieurs catégories :

– Saison (été ou hivers austral) : un dossier principal portant sur un thème transversal permettant d’inclure un plus grand nombre d’auteurs et acteurs de l’environnement.

– une page consacrée à la présentation d’une action / d’une structure œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine naturel et/ou culturel (jusqu’à épuisement des acteurs de l’environnement)

– des reportages créés par les élèves et organisés avec les établissements en partenariat avec les professeurs de Français (essais au journalisme/ à l’écriture), de Sciences de la Vie et de la Terre (connaissances scientifiques et naturalistes) et d’Arts plastiques (mise en page, dessin, vidéo…),

– un volet Actualités alimentés de photos et dessins et des brèves naturalistes (avancées des acteurs de l’environnement dans leur domaine : protocole, résultats…)

– un volet Divertissement avec : des contes et anecdotes portant sur la faune et la flore de l’île (collecte de mémoires notamment), BD, des jeux type quizz et grille de mots fléchés, des concours photos/dessins pour le public,

– un volet Pratique / éco-gestes : donnant des conseils pour mieux protéger son environnement au quotidien

– une page Azenda Nature pour être informé(e) des prochains événements scientifiques, naturalistes, culturels…

– un feuillet détachable au centre du magazine en guise d’activité pour les enfants (dessin à colorier, montage)

Pour alimenter ce magazine, l’AVE2M recevra, des textes et photos de la part de ses partenaires (avec qui des conventions auront été passées).

Un comité de rédaction définissant les thèmes à aborder dans les numéros sera composé, un comité de relecture également pour validation de la maquette avant impression. Ce magazine sera envoyé aux établissements et professeurs afin de servir de base à leurs enseignements ainsi qu’aux partenaires une fois produit.

En parallèle à la production de ce magazine, des vidéos de 5 minutes seront produites tous les mois, renseignant sur le patrimoine naturel et sur le patrimoine culturel, en s’inspirant des vidéos « la minute nature » du magazine La Salamandre.

Ces vidéos seront menées dans le milieu naturel et permettront d’interviewer des spécialistes et gestionnaires impliqués dans le thème traité.

 

II) Faire vivre le patrimoine dans les établissements scolaires

Le but de cette action est de faire vivre le patrimoine naturel dès l’enfance, dans le quotidien des futurs citoyens réunionnais. Ainsi, en le voyant et le côtoyant tous les jours sur certains murs de leurs établissements scolaires, il sera intégré à leur vie et pourra donc être mieux considéré et sauvegardé.

L’objectif de cette action est l’occupation de l’espace de ces établissements (écoles, collèges, lycées) par des peintures représentatives des patrimoines culturel et naturel sur les murs. Les zones resteront à définir avec chacun des établissements intéressés : préau, toilettes, maison des lycéens (MDL), bibliothèques universitaires… Le but étant de respecter l’étage altitudinal pour la représentation de ce patrimoine. A titre d’exemple, une école située au 19ème km au Tampon, aura pour sujet les espèces de l’étage de forêt de montagne (Mahots, Mapou, Oiseaux forestiers…) ; une école de La Rivière Saint

Louis sera davantage orientée sur l’étage littoral (Manioc bord’mer, Patate à durand, Cétacés…).

Concernant le patrimoine culturel, dans une école de la Plaine des Cafres comme la Petite Ferme, Notre Dame de  la Paix ou encore la Grande Ferme, les peintures pourront également concerner la culture du géranium rosat et de l’Acacia mearnsii pour la distillation du géranium dans un alambic et la production d’huile essentielle…etc.

Le projet se présente en 5 ou 6 séances.

 

III) Opérations participatives de sensibilisation à l’environnement et de préservation de la biodiversité et des paysages au travers de chantiers bénévoles éco-participatifs

L’écologie participative c’est le principe de donner une démarche sociale voire sociétale à des enjeux environnementaux.

Les acteurs de l’environnement, bien que fortement impliqués dans leurs actions, ont besoin du soutien de la population pour mieux conserver notre environnement et notre biodiversité.

Deux chantiers seront proposés :

  • Participation aux chantiers « Déchets »

Des mobilisations citoyennes et scolaires auront lieu pour des ramassages de déchets sur des sites à enjeux, en termes de biodiversité et de fréquentation touristiques, tant pour la protection de la nature en luttant contre la pollution concrète et diffuse, que la conservation des paysages en luttant contre la pollution visuelle.

Ces sites pourront être des bords de plages, les ports, les ravines faciles d’accès, les aires de pique-nique, sites naturels d’escalade, certains sentiers…etc.

Les quantités ramassées seront pesées et prises en photos. La presse sera mobilisée pour témoigner de ces événements : les nouvelles générations s’impliquent pour les précédentes. Le site sera choisi en accord avec les communes / intercommunalités / gestionnaires, sur la commune où se situe l’établissement scolaire afin de limiter les grands déplacements en cas de projet scolaire.

Les déchets ramassés permettront de créer un outil de communication pour l’AVE2M : un bac type plexiglas dans lequel seront accumulés les déchets comme dans un aquarium et étiqueté « et vous, les auriez-vous laissés » (inspiré d’un support d’un Parc national de Tasmanie).

  • Participation aux chantiers « pétrels et puffins »

L’opération vise à continuer d’intensifier la protection des deux espèces de pétrels endémiques de l’île de La Réunion : le pétrel noir de Bourbon et le pétrel de Barau.

L’ensemble de ces actions s’ancre dans la continuité du réseau de sauvetage de la SEOR, démarré il y a 20 ans, et se fait en partenariat avec la SEOR, le LIFE+ Pétrels et le Parc national de La Réunion.

Des rondes « grand public » seront organisées afin d’investir le public aux prospections nocturnes à la recherche d’oiseaux échoués (puffins et pétrels). Afin que l’action soit optimisée, les mairies des communes concernées, seront contactées à l’avance afin de proposer au public de s’inscrire sur des listes affichées dans les mairies ou autres lieux de passage. Un onglet internet sur le site de l’AVE2M sera également consacré aux inscriptions.

Les bénévoles, participant à ces opérations, pourront également être issus du réseau bénévole inter-associatifs présenté ci-dessus ou venir d’établissements scolaires ou encore au fur et à mesure.

Notre réseau de collecte des oiseaux échoués, jusqu’à présent limité aux communes d’actions prioritaires de Cilaos, de l’Entre-Deux, du Tampon et de Saint-Louis, s’étendra désormais depuis l’Etang Salé jusqu’à Saint-Joseph, au vu des échouages dans ces zones mais surtout des colonies d’oiseaux marins existantes et nouvellement trouvées pour le Pétrel noir de Bourbon. Les prospections incluront en plus des pétrels de Barau et noir de Bourbon, les puffins tropicaux et du Pacifique, également sensibles à la pollution lumineuse.

Une fois formées, les nouvelles sentinelles pourront patrouiller d’elles-mêmes et tenir informée la SEOR en cas d’échouage.

Périodes concernées :

Période à privilégier pour les pétrels : tout au long de l’année avec un pic de surveillance entre mars et mai.

Période à privilégier pour les puffins :

  • Puffin tropical : toute l’année avec un pic de vigilance entre décembre et février inclus.
  • Puffin du Pacifique : toute l’année avec un pic de vigilance au mois de mai.

Les personnes souhaitant s’inscrire à de tels chantiers (particuliers ou scolaires), s’inscriront selon le calendrier proposé sur nos réseaux sociaux et en envoyant un mail à l’AVE2M. Le nombre de participants sera limité à 20 places par chantier.

Les initiatives pour les déchets sont prévues à raison d’un chantier par mois pour les particuliers. Si elles ont lieu dans le cadre d’un projet scolaire, une date précise sera définie et transmise. L’AVE2M informera directement les gestionnaires concernés.

 

IV) Réalisation, conception et diffusion de supports et médias de communication, d’information et de sensibilisation à l’environnement et au patrimoine culturel.

L’AVE2M continuera à sensibiliser les citoyens lors de tenue de stands et de porte à porte. Sur les stands, plusieurs documents seront proposés :

– brochures informatives montrant le lien entre problématiques déchets, rats, errance animale, impact sanitaire et environnemental.

– Un panneau sera également prévu pour le visuel du stand sur ces thématiques

– toujours pour agrémenter le visuel du stand, seront prévus la naturalisation d’animaux, notamment de rats, en partenariat avec Salim ISSAC, taxidermiste du MHN de Saint-Denis.

– Création de cartes postales illustrant des espèces indigènes (animales et végétales)

La production de cartes postales et d’un calendrier, tous deux illustrés par des espèces indigènes (animales et végétales) a pour but de faire vivre au plus près le patrimoine dans le quotidien des citoyens réunionnais et donc de l’y intégrer. Ces supports de communication sont produits dans une démarche de sensibilisation et d’implication collective en faveur de l’environnement.

Lors du porte à porte, les brochures seront diffusées et étant mises dans les boîtes aux lettres des particuliers afin de les sensibiliser sur les problématiques environnementales proches à La Réunion.

Consultez les brochures déjà produites par l’AVE2M :

 

Pour plus d’informations sur le programme FEADER, consulter le projet déposé auprès des services instructeurs de l’Union Européenne et du Conseil Départemental de La Réunion au lien suivant : Propositions fiches actions AVE2M – FEADER 7.6.1

Comments are closed.