Présentation des espèces visées par notre programme FEDER 2018-2020
01 Août

Présentation des espèces visées par notre programme FEDER 2018-2020

Les quatre espèces suivantes appartiennent à la famille des Procéllaridés.

Ces oiseaux passent une partie de leur temps en mer pour se nourrir et l’autre partie pour se reproduire/élever les poussins sur terre. Ce sont des oiseaux généralement fidèles à leur partenaire et à leur terrier. Ils nichent sur des falaises et chaque année, ils reviennent dans la même colonie dans le même terrier pour pondre un œuf. Du fait de leur taille comprise entre 20 et 40 cm pour un adulte et de leur mode de nidification, ils sont vulnérables aux rats et aux chats qui sont leurs principaux prédateurs.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la SEOR : http://www.seor.fr/fiches_oiseaux.php

 

Le Pétrel noir de Bourbon :

[© AVE2M]

Le Pétrel noir de Bourbon, Pseudobulweria aterrima, ou Timize en créole, est un oiseau endémique de La Réunion, classé « En danger critique d’extinction » par l’UICN (2013). C’est un oiseau marin plutôt trapu et dont le plumage et le bec sont entièrement noir. Sa population est estimée entre 10 et 50 couples reproducteurs dans le monde (Salamolard et al., 2008) mais tous nicheurs à La Réunion. Le premier site de nidification a été découvert le 15 Novembre 2016 par la Cellule LIFE+ Pétrels.

Il existait 5 espèces du genre Pseudobulweria sur la planète dont 1 qui a disparu et 3 autres qui sont espèces en danger critique d’extinction. Notre île accueille les derniers survivants d’une espèce de ce genre.

 

Le Pétrel de Barau :

[© AVE2M]

Le Pétrel de Barau, Pterodroma baraui, ou Fouquet en créole, est un oiseau endémique de La Réunion, classé « En danger d’extinction » par l’UICN (2013). La face supérieure de l’oiseau est gris bleuté et le dessous est blanc. Avec une Population estimée à environ 20 000 couples. Son habitat est entre 2300m et 3000m d’altitude sur les massifs du Piton des Neiges, Gros Morne, Grand Bénare. Cet oiseau marin est le seul au monde avec le Pétrel de Hawaï à nicher à des altitudes aussi élevées.

 

Le Puffin du Pacifique :

[© SEOR]

Le Puffin du Pacifique, Ardenna pacifica est un oiseau marin nicheur, indigène de La Réunion, l’espèce est protégée par arrêté ministériel du 17 février 1989. Il s’agit du plus grand puffin des océans tropicaux (39 cm au repos et plus de 1m les ailes dépliées) et sur l’île sa population est restreinte au littoral. C’est un oiseau de couleur brune plutôt sombre.

 

Le Puffin Tropical :[© SEOR]

Le Puffin Tropical, Puffinus bailloni est un oiseau indigène à La Réunion. C’est l’espèce d’oiseau marin le plus commun à La Réunion. Ce petit Puffin a un plumage fortement contrasté noir au-dessus et blanc en-dessous. Les ailes sont assez courtes, tenues perpendiculairement au corps. La queue est relativement longue et arrondie. Le grand public le confond souvent avec le Pétrel de Barau. La différence principale est la taille de l’oiseau, plus petit, et un bec plus fin chez le Puffin,  le Pétrel de Barau a en outre une narine très développée.

 

 

 

Comments are closed.